Les Tribunes de Métaux

Le protectionnisme : un frein pour le marché du cuivre

31ème Conférence internationale sur le cuivre / Espagne
Extrait Article : Mercredi 14 mars 2018 / Semaine n° 11 - N°1220
 

Les fabricants de produits en cuivre sont déjà impactés par la tendance croissante au protectionnisme, ont indiqué les participants à la conférence sur le cuivre en Espagne. Et les cours du métal rouge pourraient également en pâtir, annoncentils.


Les marchés de l’acier et de l’aluminium sont ébranlés par les droits de douane, respectivement de 25% et de 10%, que les Etats-Unis vont instaurer sur leurs importations. Depuis son pic de février à 6.915 $/t, le cours du cuivre a perdu 200 $, et ce, en raison de la menace que faisait peser Donald Trump sur les importations d’aluminium et d’acier. Ces taxes, en plus d’impacter directement les échanges commerciaux de l’acier et de l’aluminium, pèseront sur la croissance mondiale. L’inquiétude grandit face à ce protectionnisme ambiant.

« Le protectionnisme est de retour et ce pour une longue période. Il va falloir se faire à l’idée que nous allons vivre avec des barrières douanières », a déclaré Panos Lolos, responsable du service commercial du fabricant grec de produits en cuivre Halcor. « Si des taxes sont appliquées à l’acier et à l’aluminium, le cuivre ne devrait pas tarder à subir le même sort », prévoit Marco Calamia, de chez KME, producteur de produits en cuivre.



« Si des taxes sont appliquées à l’acier et à l’aluminium, le cuivre ne devrait pas tarder à subir le même sort »