Cours des Métaux, Avec La Tribune des Métaux

Le protectionnisme : un frein pour le marché du cuivre

Extrait Article, La Tribune des Métaux.
La Chine va doubler sa production de déchets de cuivre d’ici 2025 Madrid.- La production de déchets de cuivre en Chine devrait doubler au cours des sept prochaines années pour combler le manque généré par le recul des importations, a annoncé Lu Ganping, de la branche courtage de Jingxi Copper.

L’offre en déchets devrait ainsi s’élever à 3,8 millions de tonnes en 2025, le marché intérieur chinois générant davantage de déchets cuivreux. « Cette hausse devrait parvenir à combler presque entièrement l’insuffisance engendrée par les restrictions imposées sur les importations de déchets de catégorie 7 », estime Lu Ganping.

Cette prévision intervient alors que le gouvernement chinois a accordé beaucoup moins de licences d’exportation de déchets début mars. Les restrictions sur les importations chinoises pourraient enlever au marché quelques 500.000 tonnes de cuivre cette année.


Les importations de déchets sont anticipées en baisse de 45% cette année. Les importations de cuivre de qualité 7 (qualité inférieure de déchets comprenant les câbles, les fils, pièces usagées issues du secteur automobile) pourraient elles décliner de 60%.


Aurubis souhaite s’élargir au-delà des frontières européennes Madrid.
- Le premier affineur de cuivre en Europe, Aurubis s’est dit ouvert à des fusions et acquisitions à l’extérieur du continent. « Le monde est en train de se réduire à une seule région. Le cuivre et ses pré-produits voyagent assez bien. Nous regardons donc au-delà de nos frontières », a déclaré le Pdg du groupe Jürgen Schachler.

Aurubis pourrrait bientôt recevoir des fonds si les autorités de la concurrence approuvent la cession de son activité de produits laminés à Wieland Werke. Le groupe a fait l’acquisition cette année de la participation de Codelco (40%) dans la joint venture (JV) Deutsche Giessdraht qui fabrique des fils machine. Le groupe envisage, d’autre part, de former une JV avec l’affineur sud-coré  

Exemple d'article :
L’Argus des Métaux Lundi 22 janvier 2018 – N° 16150 – Tri-quotidien fondé en 1953

Panorama des métaux mineurs - Europe


Les cours de l’oxyde de molybdène sont portés par la demande qui les a propulsé, à 11.40-11.65 $/lb, à un pic vieux de trois ans et demi. Outre la robustesse de la demande, le marché est également confronté à des tensions sur la disponibilité. « L’offre est limitée en Asie et aucun producteur, tels Molymet ou Climax, ne propose du métal à la vente sur le marché spot », indique un trader. Même performance pour le ferromolybdène qui, à 28- 28.80 $/kg, culmine à un sommet inédit depuis trois ans et demi. De son côté, l’antimoine continue de faire preuve de fermeté dans un marché où l’offre spot est restreinte. Le métal de qualité standard grade II, départ entrepôts, change de mains entre 8.100-8.400 $/t. Il est en hausse par rapport à la fourchette de 8.050-8.350 $/t enregistrée mercredi 17 janvier. Le trioxyde s’acquiert, pour sa part, dans la fourchette de 8.100-8.400 $/t, en hausse également depuis la fourchette de 8.050-8.350 $/t atteinte mercredi 17 janvier. Vendredi 19 janvier, des offres, pour les deux qualités ont été faites jusqu’à 8