Bourse des Métaux avec l'Argus des Métaux Publication

N°1 de l’information spécialisée sur les marchés métallurgiques

L’industrie manufacturière japonaise a le moral
B ien qu’en retrait par rapport aux officiels de vendredi midi, les métaux de base ont débuté la journée en territoire positif, portés entre autres par le fort rebond du moral des entreprises manufacturières japonaises

— en janvier 2018, la confiance des patrons de ces entreprises s’est en effet hissée à un sommet de onze ans, ce qui vient illustrer l’optimisme généré par près de deux ans de croissance économique ininterrompue. C’est en tous cas ce qui ressort d’un sondage anonyme effectué auprès de 255 sociétés du 4 au 17 janvier dernier.
« Le secteur des équipements industriels et des semi-conducteurs est vigoureux — le second en particulier explose », indique par exemple le patron d’une entreprise spécialisée dans le caoutchouc. L’amélioration du moral des patrons de l’industrie manufacturière japonaise est particulièrement notable dans le secteur de la chimie, des métaux ferreux et non-ferreux.
 

A l’heure où nous écrivons ces lignes, le cuivre s’arroge donc une progression de 0,7% par rapport à l’ouverture, effaçant ainsi une partie des pertes enregistrées vendredi. La semaine dernière, les cours du métal rouge sont tombés à 7.027 dollars la tonne, non loin du palier des 7.000 dollars qu’ils n’ont pas encore enfoncé cette année.

Sur le marché à terme de Shanghai, le contrat de référence a clôturé la séance en progrès de 0,4%, à 53.900 yuans (8.408,08 dollars) la tonne – une séance qu’il avait pourtant débutée dans le rouge. Quant au plomb, il se négocie actuellement légèrement au-dessus de 2.590 dollars la tonne sur le LME, ce qui constitue une hausse d’environ 0,5% par rapport à l’ouverture. Soumis à quelques pressions baissières..

La Publication l'Argus de Métaux, vous offre la possibilité de suivre des cours des métaux